Vlog’en classe verte : les premières aventures

Ce départ en classe-découverte, je l’attendais depuis des mois, je me l’étais imaginé, encore et encore, mais finalement dès le tout début la réalité s’est imposée à moi : il n’est tout simplement pas possible d’imaginer ce qui peut se passer dans ces séjours, tant ils sont faits de petites aventures du quotidien.

Voici donc en quelques mots :

MA PREMIERE JOURNEE DE CLASSE DECOUVERTE

 car summer trip driving drive GIF

Les cadeaux de fin d'année

COMMENT BIEN CHOISIR UN CADEAU DE FIN D'ANNEE

POUR UN GLANDEUR PROF ?


- Bonjour Djy !
- Bonjour Sophie [c’est officiellement l’intro la plus pourrie qu’on aurait pû trouver, on se croirait dans un téléshopping]
- Je sais Djy, je me suis adaptée :
  1. à ton niveau intellectuel
  2. au niveau des cadeaux que nous recevons en général en tant qu'enseignants (ouais j’ai une grooooosse expérience du haut de mes 9 mois d’ancienneté mais tu peux pas comprendre, toi les parents de ta classe ne t’aiment pas - et on les comprend - donc forcément bah t’as pas de cadeau)
- T’es de mauvaise foi, l’autre jour j’ai eu un cadeau de la part d’un élève ! Un nounours en guimauve au chocolat blanc : “tiens maiiiiitre, je te le donne, je ne les aime pas ceux-là”
- Ouais alors que moi, tu vois, j’ai une élève qui pendant un  mois m’a apporté tous les jours un petit chocolat qu’elle gardait soigneusement de son calendrier de l’Avent “parce que Maitresse je sais que tu souris quand tu les manges”
- Et elle souriait encore plus la gamine en imaginant tout le trajet du chocolat : du calendrier à la poche pleine de mouchoirs emplis de morve, en passant par ses aisselles et la langue de son chien...
- Tu sais que :
  1. t’es con
  2. on est en train de faire un hors-sujet ?
- …. 3) : c’est quoi ton délire avec les listes ? Et puis c’est toi qui a commencé à me dire que j’étais mal aimé. De plus, si tu veux réellement faire des listes et parler de cadeaux, bah faisons des listes de cadeaux d’élèves ! (On m’appelle aussi “Jean-Michel Transition” dans le métier)
- Ok, alors faisons une liste (moi, on m’appelle Eglantine-pas-contrariante) : je te propose de faire oeuvre de salubrité publique et, avec bienveillance EVIDEMMENT, d’aider les parents à choisir les cadeaux de fin d’année qu’ils pourraient offrir aux enseignants de leurs enfants. Parce que OUI C’EST OBLIGATOIRE [message subliminal aux parents de nos classes] mais en distinguant deux types d'options :
  1. option “merci pour tout vous êtes un être de lumière, on ne vous oubliera jamais”
  2. option “vous pouvez allez vous faire voir vous avez détruit la vie de mon enfant cette année, il finira psychopathe et tuera des hamsters dans les Yvelines par votre faute dans les années à venir. Ou pire : il finira pédagogue.”


Ressources (pas crès crès) zhumaines

Aujourd'hui, pour changer un peu, j'ai eu envie de partager un article PUREMENT FICTIONNEL : un zoli conte de fée avec un personnage mythologique, la DRH de l'Education Nationale.

RESSOURCES PAS CRES CRES ZHUMAINES


Il était une fois la Direction générale des ressources humaines de l'Education nationale :

 wizard of oz GIF

Les parents des zapprenants

Depuis la rentrée de septembre, tous les matins où je suis en classe, la journée commence vraiment avec l'arrivée de mes zapprenants de petite taille et, sauf pour ceux déposés à l'accueil du matin, ils sont généralement accompagnés d'un de leurs géniteurs.

Et, bien que je ne rencontre aucun souci relationnel avec eux, loin de là, je ne peux m'empêcher à chaque fois de sourire intérieurement en obervant à quel point, en quelques secondes, on a déjà un aperçu de leur personnalité et de leur mode de vie.


Parmi les parents de ma classe, il y a cette maman qui se montre avenante et souriante en toutes circonstances...


 bébé GIF asiatique

FAQ / Foire Aux Questions


Bonjour ! 


Je ne suis pas Sophie ! En réalité, je suis Léa Salamé !

Là, je sais ce que vous vous dîtes "Hoooo là là, ils ont fumé un truc pas net du tout !!"... 
Ce n'est pas faux. 
Laissez-moi vous expliquer : Sophie, la blogueuse qui tient ce blog, m'a demandé d'être Léa Salamé. 

Je ne sais pas en quoi je ressemble à Léa Salamé, moi, Djy, blogueur, beau splendide merveilleux jeune homme de 24 ans, blond, yeux bleus, 1m82 et célibataire (je profite de cette exposition à un large public pour lancer un appel). 
Je suis également prof (merde, je viens de cramer toutes mes chances de trouver l'amour)

Aujourd'hui, je ne suis pas ici dans mon rôle de célibataire, ni de prof et encore moins de blogueur, mais je suis bien ici en temps que Léa Salamé. 
En effet, Sophie s'est dit "Tiens ! Y'a un air de ressemblance entre Djy et Léa Salamé ! Je vais lui demander de m'interviewer dans une FAQ sur le thème de "bloguer quand on est prof"". 
FAQ qui, je le rappelle, signifie Foire aux Questions, et non pas Foire à la Quiche, Faîtes Attention aux Quenelles ou autre Faible Araignée Quadrupède.....

Tiens ? C'est vrai ça ? Pourquoi il y a toujours des foires aux saucisses ou aux salamis, mais jamais de foires à la quiche ?......Pardon, je m'égare. 

Philippe et moi

Vous pensiez tout savoir de moi ?
OUI je suis enseignante  
OUI j'adore bloguer
OUI j'ai un mémoire Espé à rédiger (OSEF mais je l'écris quand même ici pour ne pas risquer d'oublier...)

Et pourtant... 
Vous ignorez probablement qu'en marge de tout ceci, je vis une passion aussi fulgurante que dévastatrice avec LE zhomme de ma vie :

Évidemment, afin de garder notre vie de couple à l'abri des paparazzi, je ne peux pas vous dévoiler son identité, je l'appellerai donc par son seul prénom : Philippe.

L'évier de la salle des maitres

Depuis le début de ce blog, j'essaie, malgré les moments de doute, de fatigue ou de stress parfois, de garder un regard positif sur mon métier. 
Parce que je l'aime putain de merde ce métier, bah ouais !

Mais derrière les gommettes et les paillettes, il existe tout un pan bien plus sordide de la réalité quotidienne auquel sont confrontés des centaines de milliers de professeurs des écoles (et même que c'est pas forcément mieux chez les collègues en collèges et lycées).

Vous comprendrez donc que je témoigne de façon anonyme dans cette :



Il y a plusieurs questions que je me pose régulièrement quand je suis à l'école :

Les zapprenants

Depuis le début de ce blog, je me rends compte que je parle finalement assez peu de ces êtres de petite taille avec qui nous passons nos journées, j'ai bien entendu nommé : les zapprenants. Il était temps de réparer cette négligence et de parler librement et simplement de ces petites choses.

Alors oui, on est #BIENVEILLANTS et #ETHIQUESETRESPONSABLES, et blabla l'hétérogénéitédézélèves mais...

...juste entre nous...

...on peut bien se le dire quand même :

ON A TOUS UN ZAPPRENANT... 

franceinfo francois fillon benoit hamon marine le pen emmanuel macron GIF

Faire cours à l'Espé pour les Nuls

J'entends trop souvent dire que lorsqu'on s'engage dans les carrières d'enseignement, il y a peu de débouchés professionnels ensuite.

C'EST FAUX !

Il vous suffit de devenir à votre tour formateur à l'Espé !

Et si vous estimez que vous n'en avez pas la légitimité, détrompez-vous, il vous suffit de mettre en oeuvre les quelques conseils ci-après, qui ont tous largement fait leurs preuves et extraits de l'ouvrage à succès :


TECHNIQUE N° 1 : Prendre le temps de faire connaissance


C'est pas que vous vouliez perdre gagner du temps avant de commencer à faire cours. 
Loin de là. 
C'est juste que ce serait teeeeeellement sympa de commencer par faire un looooong tour de table où vous demandriez à chaque zapprenant-professeur-stagiaire de se présenter et de vous indiquer son nom, le niveau dans lequel il enseigne etc.

Les mauvaises langues diront que ça ne sert à rien et que vous n'êtes de toute façon pas interessé par ce qu'ils vous racontent. 
Mais vous avez votre conscience pour vous : VOUS SAVEZ que c'est utile. 
Pour meubler efficacement une bonne grosse demi-heure de cours. 
Voire une heure si vous brodez un peu...


MES VACANCES : Expectations vs reality

Depuis le début de l'année scolaire, j'ai vécu quatre période de vacances scolaires. 

Et avec le recul, je me rends compte que j'ai à chaque fois tenté une stratégie différente pour les mettre à profit de la façon la plus efficiente possible avec l'espoir - toujours vain - de résoudre l'équation improbable du je-bosse-mais-je-me-repose-mais-je-bosse-mais-je-me-repose-mais-je-dois-bosser-mais-j'ai-besoin-de-repos.

Voici donc les leçons que je tire de ces quatre première période de vacances-de-profs, sous forme d'une 

ANALYSE SOCIO-QUANTITO-QUALITATIVE D'UNE FONCTIONNAIRE (STAGIAIRE) TROP PAYEE



Constat préalable : le taux de "je suis laaaaarge est en augmentation constante depuis le début de l'année, ce qui est le plus important. 

Les variations du taux de c'est la meeeeerde sont au fond de peu d'importance (si ce n'est que c'est la meeeeeerde pour mon mémoire là tout de suite...).

J'ai joué à la maitresse

C'est la magie des vacances : avoir le temps de se poser, de retrouver ceux qu'on aime et prendre le temps de faire toutes les choses qu'on n'a pas le temps de faire en temps normal.

Et pour la première fois depuis le début de cette année de stage, j'ai fait ce que j'évitais soigneusement jusque là :

J'AI JOUE A LA MAITRESSE 

AVEC MES FILLES

Au secours, mon enfant veut devenir prof !
Un dessin du précieux Jack KOCH


...et j'en ai tiré quelques enseignements.

Pitite précision : tous les (extraits de) discussions retranscrites ci-dessous sont authentiques... à part les prénoms de mes filles (oui parce qu'en vrai elles s'appellent Brenda-Ginette et Monique-Beverley mais chuuuut je veux leur laisser une chance de s'en sortir dans la vie).