Etre conjoint d'un(e) instit

Sur ce blog, j'aime parler de ce que je vis, de ce que je ressens, de ce que j'observe en cette année-pas-comme-les-autres.

Mais je suis consciente que si je peux vivre cette année de stage aussi pleinement c'est parce que j'ai un super héros dans ma vie.

Voici d'ailleurs le

TOP 10 DES RAISONS
POUR LESQUELLES J'ADMIRE MON MARI
DE RESTER MARIÉ AVEC UNE PROF


1) Quand je parle de mon travail, de mes élèves, de mes collègues, de mon tuteur, de mes idées, de mes difficultés, des anecdotes du jour... et pas qu'un peu... (et que c'est pas comme si j'étais bavarde)

reaction the office queue tired reaction s

2) Quand il essaie désespérément d'en placer une mais que, vous comprenez après une journée de classe j'ai juste envie de silence...

reaction the office queue tired reaction s

3) Quand je lui dis que oui oui, je vais vraiment pas tarder à me coucher, qu'il me reste "juste 2-3 trucs à finir pour ma classe", qu'il n'a aucune illusion mais qu'il fait semblant de me croire quand même 

reaction the office queue tired reaction s

4) Quand le temps consacré à notre vie de famille est réduit à peau de chagrin cette année (et qu'il comprend malgré tout quand je lui annonce que je passerai ma matinée du samedi à l'école pour la remise des livrets, le Carnaval ou la kermesse ou le spectacle ou pour ranger ma classe ou...) 

reaction the office queue tired reaction s

5) Quand je rentre d'une journée passée à l'Espé, qu'il me demande gentiment si j'ai passé une bonne journée et qu'il a pour toute réponse des grognements de dépit (mais qu'il n'en rajoute pas une couche)

reaction the office queue tired reaction s

6) Quand je le reprends sur les accords du participe passé quand il parle ("Par contre c'est la table que j'ai misE parce que là tu vois le COD est antéposé à l'auxiliaire avoir donc il faut l'accorder en genre et nombre")

reaction the office queue tired reaction s

7) Quand des fois on peut se demander si c'est mon bureau qui est dans le séjour ou le séjour dans mon bureau tant mon travail a envahi physiquement notre espace de vie entre massicot, plastifieuse, vidéoprojecteur, classeurs, livres, classeurs, cours, papeterie et réserve de papeterie et sur-réserve de papeterie...
(et que d'ailleurs la cuisine est elle aussi envahie entre les pots en verre que je récupère pour les activités plastiques dans ma classe, le bac pour collecter les bouchons...)

reaction the office queue tired reaction s

8) Quand notre compte bancaire est devenu une annexe de la coop' et que je lui annonce un nouveau projet d'achat pour ma classe sur nos deniers  ("...mais tu sais le vidéoprojecteur on pourra aussi l'utiliser pour regarder des films en famille donc c'est pas que pour le boulot au fond...")

reaction the office queue tired reaction s

9) Quand je lui ai annoncé que youpi je partais en classe-découverte pendant 5 jours et que je n'avais même pas besoin de lui poser la question si "au fait" il pouvait s'occuper seul des enfants du coup alors que ça serait une période de rush à son propre travail

reaction the office queue tired reaction s

10) Quand les mots "être mariés pour le meilleur et pour le pire" prennent tout leur sens en cette année de bébéprofitude, que chaque jour sans entamer une procédure de divorce pour faute est déjà une vraie déclaration d'amour


#BlablaProfInLove





6 commentaires:

stephetwill a dit…

Oui c est tellement le quotidien de nombreux PE. ...moi j ai fini par mettre le hola sur plein de points sont l envahissement matériel. ....mais trop tard....il a jeté l éponge. ...il faut aimet son métier. ..

LaurieL a dit…

Et c'est pas fini ! Prends soin de lui de temps en temps quand même, et des enfants aussi. Et courage ...

Anonyme a dit…

Moi je rajouterais "Quand tu le réquisitionne pour du découpage le soir devant le film du dimanche" x)

Sevsovann a dit…

C'est tellement vrai ! Un vrai travail d'équipe !

Huuri a dit…

C'est mignon !

Fofie Flood a dit…

Vos commentaires mis bout à bout sont tellement représentatifs de cette réalité là que vivent nos conjoints...
Merci, car ils me rappellent à la fois que je ne dois pas (trop) le négliger au prétexte que je vis à fond cette année, que rien n'est gravé dans le marbre, mais que... heureusement qu'il est là bon sang. Je l'aime de malade ce mec...