My fucking mémoire et moi : chronique d'une après-midi

Dans le cadre du Master 2 MEEF (Master Evoquant l'Envie de Fuir) à l'Espé, je dois rédiger un mémoire d'une trentaine de pages sur un sujet de mon choix en lien avec le métier de professeur des écoles.

On est d'accord qu'en soi, trente pages c'est pas la mer à boire, surtout pour un niveau Master.
Mais :
1) C'est un mémoire Espé
2) C'est un mémoire Espé
3) C'est un mémoire Espé

Et ces 3 raisons expliquent la difficulté à trouver du temps mais surtout de la motivation pour accoucher de cette chose là.
Mais maintenant je n'ai plus trop le choix, je suis un tout pitit peu à la bourre sur les échéances intermédiaires et il est hors de question que je ne sois pas titularisée à cause de cette chose.

DOOOOOONC :

SAMEDI APRES-MIDI : J'AI RENCARD

... AVEC MON MEMOIRE



Hein qu'on est mignons mon mémoire et moi en tête à tête ?



14h00 : Je suis installée sur mon lieu de travail hebdomadaire : une bibliothèque une table de MacDo où qu'il y a le WiFi gratuit et où j'ai la paix pour plusieurs heures. 
Je suis chaude patate : cet après-midi sera la bonne ! 
D'ailleurs j'ai TOUT emmené : mon classeur avec 400 pages d'articles imprimés, 5 bouquins qui potentiellement ont un lien avec le sujet de mon mémoire, ordinateur et chargeur + tous les docs numérique dans mon dossier ordi + tous les mails de ma directrice de mémoire que je dois décrypter au préalable

14h10  : J'ai fini de disposer stratégiquement tous mes documents : oui j'ai pris le temps mais une bonne organisation c'est la clé de tout. Je vais m'y mettre. Je regarde juuuuuuuuuuuuuuste 2 minutes Facebook.

14h20 : Je me dis que je vais écrire en live cet article de blog pour me motiver. 

14h22 : Je suis trop fière de moi : j'ai fermé ma fenêtre Facebook sur l'ordinateur et désactivé toutes les notifications sur mon téléphone portable. 
Si ça c'est pas la preuve d'une volonté ultime de bosser ! 
Je lance la BO de La La Land, je mets mon casque et c'est partiiiiiiiiiiiiii (dans l'enthousiasme général)...

14h34  : J'ai écrit le titre de mon mémoire. Je fais une petite pause pour bien l'analyser ainsi que la problématique comme si en le contemplant le reste allait s'écrire comme par magie.

14h46 : Je ne suis pas sûre du choix de la police et de la taille des caractères pour le titre. Non ce n'est pas une question secondaire : choisir la bonne police pour le titre c'est fondamental pour s'assurer un bon karma sur tout le reste du fichier.

15h00 : Bon, quand on tourne en rond pas la peine de s'obstiner inutilement.
Je m'accorde une pause café bien méritée : en une heure j'ai quand même réussi à écrire le titre de mon mémoire, ma problématique ET à mettre en forme la couverture de mon mémoire.

15h27 : Rholalala mais que le temps file vite dès que je fais une pause... Bon, autant reprendre à une heure bien nette (oui c'est important d'être carré et structuré pour travailler) : je reprendrai donc à 15h30 pétantes.

15h32 : Merde j'ai loupé 15h30. Je suis obligée d'attendre 15h45 maintenant pour reprendre.

15h45 : C'est reparti. Bon par où commencer... ???

16h12 : "Mademoiseille (Mademoiselle ? Moi ? Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiii) ce n'est pas que vous chantiez mal mais d'autres clients voudraient manger dans le calme si ça ne vous dérange pas..."
[Oups désolée je m'étais pas rendue compte que je chantais à voix haute avec mon casque sur les oreilles]
Bref c'est dommage, j'étais bien lancée là...
Bon puisque j'ai été interrompue sur ma lancée, je vais en profiter pour organiser autrement mon espace de travail (comprendre : inverser les piles de documents) : ça vaut le coup d'investir quelques minutes pour travailler dans de bonnes conditions et surperformer après.
Encore une fois pas de secret : tout est dans l'organisation et la volonté.

17h02 : Oh putain, rien à voir avec le mémoire mais ça fait des jours que j'ai zappé de répondre à ma tutrice Espé pour fixer la date de sa prochaine visite... Bon j'ouvre ma boite mail, je lui réponds rapidement et je m'y  remets.

17h24 : C'est à dire que j'en avais des mails non lus dans ma boite de réception donc ok ça a pris un peu plus de temps que prévu... Mais, à 17h30 tout pile je m'y remets...

17h30 : Je suis trop trop trop fière de moi, j'ai repris à l'heure prévue.

17h38 : Euh... finalement je me rends compte que je n'ai pas envoyé le mail à ma tutrice Espé. J'ai... euh... zappé. Allez, je rouvre ma boite mail, je ne fais QUE lui envoyer ce mail ET je m'y remets.
L'important c'est d'être efficace.

17h57 : Ça ne s'invente pas : j'ai réussi à m'enfoncer une sorte d'écharde sous l'ongle de l'index droit. Ça fait mal et c'est pas comme si mes indexs sont les doigts que j'utilise le plus pour écrire au clavier.
L'exploit est d'autant plus fort que je n'ai pas la moindre idée de COMMENT j'ai fait pour m'enfoncer cette écharde en étant assise derrière mon ordinateur (putain de bordel de merde).
Mais entre ça et la touche espace cassée sur mon clavier d'ordinateur, autant dire que je ne peux pas taper aussi vite que d'habitude et là FRANCHEMENT je trouve que j'ai des circonstances atténuantes.
Bon, j'en étais où déjà ? Ah oui, la notion d'habileté langagière...

18h15 : Ok Houston on a un problème. Mercredi dernier, ma directrice de mémoire a redéfini les contours de mon sujet de mémoire (qui n'a plus grand chose à voir avec mon sujet initial) sauf qu'en fait plus je lis, plus je réfléchis à mon sujet, plus je me dis que ça ne va pas le faire.
Putain, va falloir que je me fende d'un mail pour lui expliquer tout ça alors qu'il y a 72h c'était tout bon.

18h20 : Je suis dépitée. Besoin de manger un morceau là...

18h40 : C'est reparti, comment on écrit en mots polis : "Merci pour tous vos mails mais ça va pas le faire et il faut (encore) que nous changions de sujet ?"

19h10 : Je laisse tomber pour aujourd'hui...
Bilan de la journée : j'ai préparé la couverture de mon mémoire.
Mais en fait pour rien vu qu'il va falloir revoir sujet et problématique.
Bon, mais le choix des polices et taille de caractère est vraiment bien : je pense que je peux m'appuyer là dessus.
Encore une fois pas de secret : de l'organisation et de la persévérance...

#BlablaProf 


PS : je crois que ce rencard avec mon mémoire est officiellement un échec...



5 commentaires:

Lily Illyria a dit…

Courage !

Ayleen & Kyban a dit…

Travailler à Mc Do ? Déjà là, tu partais pas gagnante. Le café est trop proche ! Les distractions trop nombreuses. Les gens passent... Pfiou !

Si jamais tu as besoin d'un peu d'aide pour te lancer, relire ta problématique ou ton intro, bref, un petit coup de main, n'hésite pas à demander :).

Fofie Flood a dit…

Merci pour vos encouragements !

@Ayleen : ça peut paraitre idiot mais de voir des gens concentrés en train de travailler m'empêche de faire de même... Je travaille mieux quand je fais ma bulle au milieu de l'effervescence ambiante.
Bon évidemment là ça a pas marché, certes...
En tout cas, merci pour ta proposition d'aide : pas impossible que je te demande ton regard expert le jour où j'aurais pondu une ligne !

Unknown a dit…

Salut, j'ai l'impression de me reconnaitre dans ce que tu racontes. Je ne vais plus a mc do car trop de distrations. Je me contente des bibliothèques universitaires même si c'est pas génial pour faire une pause goûter;-)
Je suis aussi en master meef et je suis à la phase où je dois transmettre des questionnaires. S'il y a des PE ou PES vs voulez bien prendre 5 min pour y répondre à mon questionnaire? Il est anonyme et je peux vous l'envoyer par mail.

Fofie Flood a dit…

Tu peux me l'envoyer, j'y répondrai avec plaisir si je remplis les conditions de ton "panel", c'est sur quel sujet ?